search

Accueil > Les Classes > Classes à caractère scientifique > Archives > 71 - Classe aéronautique - Lycée Léon Blum - Le Creusot 2016-2017 > Présentation des projets au CNES à Toulouse

Présentation des projets au CNES à Toulouse

jeudi 31 décembre 2015, par Frédéric Hélias, Jean-Luc Pernette

Les classes de culture scientifique aéronautique de Léon Blum (Le Creusot) et Gustave Eiffel (Dijon) ont été à Toulouse pour présenter leurs projets aux ingénieurs du CNES. Ce qui devrait débouché vers une expérimentation menée au sein de la station spatiale internationale par l’astronaute français Thomas PESQUET.

Ce sont 16 élèves de la Seconde Générale Aéronautique et Espace (Classe de Cluture Scientifique) et 7 élèves de 1ère et Terminale scientifique (Sciences de l’Ingénieur, S SI) du Lycée Léon Blum Du Creusot qui avaient rendez vous, mardi 3 novembre, avec 17 de leurs homologues du Lycée Charles de Gaulle de Dijon au Centre National d’Etudes Spatiales de Toulouse.

Ces élèves sont engagés dans une aventure scientifique peu commune : C’est en effet à Toulouse qu’ils doivent présenter leurs projets devant les ingénieurs du laboratoire Cadmos du CNES. Le Centre d’Aide au Développement en Micropesanteur des Opérations Spatiales leur a confié la mission de préparer des expériences qui seront livrées à la NASA en février2016 au plus tard. Ce matériel scientifique sera ensuite envoyé à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) en décembre 2016. C’est le spationaute Français Thomas PESQUET qui pourra consacrer jusqu’à 2 des précieuses heures qu’il passera en apesanteur à réaliser les expériences de nos scientifiques en herbe.

En herbe ? Pas tout à fait : Certes on est bien dans le registre de la botanique, car moins de 3 mois après que les astronautes de l’ISS aient mangé leur première salade poussée totalement en impesanteur fin aout (une avancée majeure dans la perspective des longs voyages vers Mars) ; ces élèves ont prévu cette fois-ci de faire pousser des radis pour les creusotins et bien sûr de la moutarde pour les dijonnais. Rien de plus banal sur terre mais autrement plus difficile en impesanteur à 400 km d’altitude et à 28000 km/ heure avec des contraintes de sécurité draconiennes imposées par l’Agence Spatiale Européenne.

L’ E.S.A est d’ailleurs aux premières loges pour examiner les exposés de nos 40 jeunes bourguignons en la personne de M. Slawomir Zdybski venu spécialement du Danemark. Le chargé de communication de Thomas Pesquet, spécialement présent pour l’occasion, à quant à lui souligné l’excellent travail réalisé par les élèves impliqués dans le projet de développement morphologique de plantules en impesanteur. Ce dernier a d’ailleurs incité les élèves à utiliser les réseaux sociaux pour informer directement l’Astronaute français de l’avancée de leurs recherches.
A l’issue de ces exposés témoignant de la motivation de tous ces jeunes dans la conduite de la démarche scientifique, une critique objective, constructive et bienveillante des scientifiques de l’E.S.A et du CNES dirigés par M. Sébastien Rouquette, à conduit les jeunes à reconsidérer certains points de leur expérience. En effet, les contraintes imposées par les agences spatiales sont draconiennes de manière à assurer la sécurité absolue des spationautes et du matériel présent à bord de l’I.S.S.

Au final, les élèves et leurs professeurs rentrent comblés de cette rencontre mais conscients de l’importance du travail restant à accomplir pour livrer un protocole expérimental satisfaisant à tous les tests de validation programmés d’ici février 2016.
Cette journée est à l’initiative de Claire Edéry-Guirado et Stéphane Fredon du Service Communication Education-jeunesse du CNES, chaleureusement remerciés pour l’occasion par l’ensemble des participants.

L’Equipe du Projet CNES/ISS/Lycée Blum Le Creusot