search

Accueil > Les Actions > Résultats de l’expérimentation - CERES : études de la croissance des (...) > Bilans quotidiens des avancées des expériences en photos > 6ème jour, les écoles de Saône-et-Loire et l’expérience Ceres qui se (...)

6ème jour, les écoles de Saône-et-Loire et l’expérience Ceres qui se poursuit

dimanche 26 mars 2017, par Christophe Miguet

Au sixième jour, nous avons une image assez précise des caractéristiques morphologiques des plantules étudiées et nous pouvons désormais observer et reconnaître la lentille, allongée et gracieuse avec ses petites feuilles discrètes au sommet d’une tige élancée surmontant une racine pivot plus épaisse, la moutarde, petite et fragile, plus proche du radis que de la lentille avec ses feuilles ouvertes et sa racine munie de poils absorbants, et enfin le radis avec ses feuilles bien vertes qui surmontent l’hypocotyle parfois pigmenté en rouge, comme dans l’ISS.


L’info du jour : le tournicoton de Maxime montre que les plantules perdent la tête lorsque la boîte tourne sur elle-même en continu. Les appareils aériens et racinaires partent un peu dans tous les sens. Lorsque l’on tourne régulièrement la boîte, mais avec des temps d’arrêt prolongés, comme l’ont fait les élèves du collège de Saint-Gengoux, on observe même des racines qui s’orientent dans la même direction que les tiges feuillées. Un peu comme dans l’ISS !!! Si la boîte ne tourne pas sur elle-même en continu, nous devrions observer les changements de direction des racines correspondant à chaque nouvelle disposition de la boîte. En effet, une fois la croissance racinaire effectuée dans une direction liée à la pesanteur, les cellules rigidifient leurs parois et sont alors définitivement
figées dans la position qu’elles adoptent à ce moment. Par contre si l’on tourne la boîte, les cellules du bout de la racine, toutes nouvelles et encore pas rigidifiées peuvent enregistrer une nouvelle direction de croissance avant de durcir leur paroi à leur tour. Au final, à chaque changement de position de la boîte, la racine change de direction de croissance en obéissant aux lois de la gravité. En théorie, on devrait pouvoir reconstituer toutes les positions imposées à la boîte depuis le début de l’expérience en suivant les changements de direction des racines. En théorie seulement... car en réalité, le milieu influe selon d’autres facteurs sur ces axes de croissance. Mais on peut en partie observer ce phénomène, en étant patient et précis dans son observation bien sûr !