search

Accueil > Les Classes > Classes à caractère scientifique > 71 - Classe science et patrimoine - Lycée Bonaparte - Autun - (...) > Compte-rendu par les élèves de la sortie du 6 septembre

Compte-rendu par les élèves de la sortie du 6 septembre

samedi 19 octobre 2019, par Isabelle Thibaudet

Le vendredi 6 septembre, nous sommes allés visiter l’exposition temporaire du musée ROLIN. Celle-ci parlait des êtres fantastiques qui se trouvent être notre fil rouge de cette année de 2nd.
Les pièces que nous avons vues au musée Rolin sont uniquement des pièces régionales.

Les êtres « fantastiques », c’est quoi ?

Les être fantastiques sont toutes les choses (monstres, animaux,) qui sont présentes dans les croyances comme la mythologie. (La mythologie est l’ensemble des mythes et des légendes (propres à un peuple, à une civilisation, à une religion).) Le mot monstre vient du latin « monstrare » qui veut dire « montrer ». Ils viennent de notre imagination pour certains.

De quand datent-ils ?

Les premiers êtres fantastiques sont apparus en même temps que les hommes. En effet, dès les premiers hommes, les monstres sont apparus car on ne comprenait pas tout le monde qui nous entourait. Comme par exemple, lorsque la terre tremblait on pensait que les dieux n’étaient pas contents etc...

Comment étaient-ils représentés ?

Les dieux et monstres de la mythologie étaient vénérés ou détestés. On les peignait ou les gravait sur des épées, sur des bijoux (ou autres comme sur les poutres des maisons pour éloigner les mauvaises ondes/personnes) pour s’approprier leurs pouvoirs.

Les êtres fantastiques sont-ils tous des monstres ?
Non, en effet, les monstres peuvent être interprétés différemment suivant le point de vue des Hommes. Par exemple quand lorsque Percée veut récupérer la Toison d’or, on peut penser que c’est lui le monstre car il a tué Méduse. Tout est une histoire de point de vue.

Quelles traces ont-ils laissées de nos jours ?

Les êtres fantastiques sont toujours présents aujourd’hui dans les croyances comme par exemple les anges dans la croyance chrétienne. Les anges seraient des relectures de Mercure (messager des dieux) car ils sont représentés avec des ailes. Les anges sont eux aussi entre Dieu et nous (d’après la religion). Les traces qu’ils nous ont laissées peuvent être aussi de temples ou des bâtiments.

Conclusion

À l’époque du moyen-âge, on croit au surnaturel, par exemple, au niveau des volcans
ou des tremblements de terre, on ne connait pas d’explications à cela, donc on justifie
les catastrophes naturelles par les créatures fantastiques.
Les créatures fantastiques existent depuis la nuit des temps, mais changent parfois
suivant les peuples et les religions.
Il existe toutes sortes d’histoires en lien avec les créatures fantastiques, souvent
(surtout dans l’empire grecque) ces histoires sont des tragédies.
Durant cette visite nous avons pu découvrir différentes œuvres qui représentaient toutes
sortes d’êtres fantastiques ; comme les plus célèbres, Méduse, la Chimère, ou encore des
représentations de licornes, de griffons, de dragons, de taureaux à trois cornes, etc.

Certains êtres fantastiques font partie du bien et d’autres du mal.

Léa STORZ . Emilie MANGEMATIN. Rémy Esteban