search

Accueil > Les Classes > Appel à projets - Culture Scientifique > L’alimentation : la santé, la préservation de la nature, importance du goût et (...)

L’alimentation : la santé, la préservation de la nature, importance du goût et le service à la personne (Lycée S. Weil - Dijon)

vendredi 16 février 2018

Classe à caractère scientifique en Bac pro Accompagnement, Soins et Service à la personne au Lycée Simone Weil à Dijon
Les objectifs de cette classe sont de développer le goût des sciences et technologies chez les élèves et de faire découvrir les différents métiers des filières liées à l’alimentation, à la culture et à l’environnement. Elle permet aussi de donner du sens aux apprentissages, d’élargir les connaissances en nutrition, service à l’usager, biologie, prévention santé et environnement et sciences physiques, tout en montrant que ces matières sont liées.

 Pour s’organiser : des heures d’accompagnement personnalisé et d’enseignement généraux liés aux spécialités ont été attribuées. 
Pendant l’année scolaire 2016-2017, un travail a été mené dans le cadre de la fête de la science sur le thème de la santé et l’alimentation » avec des élèves de seconde. Ils ont pu présenter des affiches et réaliser des expériences devant un public de BTS ESF (Economie Sociale et Familiale) et lors des Portes Ouvertes du lycée. Ce projet, nommé « La santé vient en mangeant » a permis de travailler en interdisciplinarité (Sciences physiques et chimie, nutrition, microbiologie, sciences médico-sociales et animation). 
Les thèmes suivants ont, par exemple, été abordés : Quels sont les éléments présents dans les aliments : sels minéraux, oligo-éléments, vitamines. Quelles est la différence ? / La pomme de terre contient-elle de l’eau ? Des glucides ? Du sucre ? / Combien de calories nous apportent les repas d’une journée ? / Les fruits sont-ils plus acides que les légumes ? / Quelles sont les maladies liées à une mauvaise alimentation ? … 
De septembre à novembre 2017, en introduction, la classe de seconde ASSP2 et les 2 classes de 1ère ASSP ont travaillé sur le projet « l’homme fait sa science ». Les 48 élèves de 1ère ont réalisé des affiches et des diaporamas, puis présenté, lors d’un concours d’éloquence devant une centaine d’élèves du lycée dont les élèves de seconde, les scientifiques de la région qui ont permis, par leurs découvertes, l’amélioration du quotidien et la préparation de l’avenir de l’homme. Un accent a été mis sur la manière dont les découvertes ont été faites, notamment en observant la nature. 
Les élèves de seconde ont axé leurs recherches sur le contexte historique des découvertes et présenté des expériences en lien avec les scientifiques. 
De Janvier à Juin 2018 :  

  • Un partenariat est mis en place avec le Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation (CSCG) de l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique), afin que les élèves rencontrent les hommes et les femmes scientifiques qui font la recherche d’aujourd’hui pour construire le monde de demain. 

Le 11 Janvier 2018, les élèves de seconde ASSP2 et de 1ère ASSP se sont rendus à l’INRA. L’après-midi a commencé par une présentation du l’INRA et du CSGC, avec leur organisation et leurs objectifs, ainsi et les différents métiers. Les élèves ont pu poser des questions sur les études et les moyens d’accéder à ces postes. Ils ont notamment découvert les métiers de chercheur, d’ingénieur et de technicien de laboratoire. Puis Mme Claire Sulmont-Rossé, directrice de recherche, accompagnée de deux étudiantes en thèse, a éveillé la curiosité des élèves avec une petite expérience sensorielle avec des grains de coriandre, puis a expliqué le mécanisme de la perception du goût. 

Répartis en 3 groupes, les élèves ont participé à des ateliers, conduits par des chercheuses. Le 1er atelier consistait en une dégustation de bonbon Haribo dans des cabines individuelles, avec un questionnaire à remplir sur la texture, la difficulté à mâcher, les saveurs (acide, sucré, amer, salé) et d’autres sensations gustatives. Ces tests seront utilisés pour améliorer les repas proposés aux personnes âgées, en prenant en compte les problèmes liés à la dentition. 

Le 2ème atelier était un atelier d’odeur. Il fallait retrouver dans quel flacon se trouvait l’odeur puis tenter de l’identifier. L’objectif était de nous montrer que nous ne recevons pas d’éducation aux odeurs comme on apprend les sons ou les couleurs, et que l’odeur était très suggestive. 

Le 3ème atelier avait un double objectif : il a permis de réfléchir sur « Comment nourrir la planète » en prenant en compte l’augmentation de la population mondiale, et la préservation de l’environnement (limitation des terres cultivées, des gaz à effet de serre, et importance des légumineuses). Il a permis aussi, sous forme de jeux avec des cartes avec des photos de plat, de composer des menus équilibrés et de comprendre les comportements alimentaires des différentes sociétés. La chercheuse, bolivienne, a pu nous renseigner sur les traditions culinaires de son pays et des grandes différences avec la France. 

Trois rencontres sont prévues au lycée pour les deux classes. 
Le 6 mars : Mme Monnery-Patris du CSGA interviendra au lycée sur le comportement alimentaire de l’enfant. 
Le 20 Mars : Mme Sulmont-Rossé du CSGA interviendra au lycée sur le comportement alimentaire de la personne âgée. 
Le 27 mars : Mme Chambaron du CSGA interviendra au lycée sur « Notre comportement alimentaire implicite : la face cachée de l’iceberg ». 
En Mai  : Les élèves de la classe de seconde iront en Maison de retraite pour réaliser des expériences gustatives auprès des personnes âgées. Les élèves auront préalablement élaboré, puis préparé ces expériences et les auront faites vérifier par Mme Claire Sulmont-Rossé, qui reviendra au lycée le 24 avril. 

  • Les élèves de seconde participent au projet « Sciences pour tous » dont le thème est l’intelligence artificielle. Ils ont déjà lu 5 ouvrages, et ont inventé une grille d’analyse avec leurs propres critères pour pouvoir ensuite élire l’ouvrage qu’ils auront préférés. Cette action permet en particulier, d’aborder l’axe service à la personne de la classe scientifique. 
  • Les élèves de 1ère sont allés à l’école maternelle le Petit Saint François lundi 5 Février 2018 afin de présenter des expériences sur le son et la lumière aux enfants. Les élèves ont étudié le son et la lumière en cours de sciences physiques depuis septembre et ont réfléchi, en EGLS, à des expériences qu’ils pourraient mener avec les enfants. Pour cela, ils ont recyclé ! Ils ont utilisé des briques de lait, pour le périscope, des rouleaux d’essuie-tout, pour expliquer le voyage du son, des pots de yaourt, pour le téléphone. Voilà comment préserver la nature en recyclant. 

    Comment voir le son : les grains de café qui dansent. 

L’harmonie des fréquences 

Pourquoi le ciel est parfois orangé ? 

Le périscope 

  • Participation au concours Kangourou pour tous le 15 Mars, pour apprendre à jouer avec les math. 
  • Nous réfléchissons à une sortie : soit visite de la centrale du Bugey (en cours d’échange avec le service communication pour une aide au financement pour le transport) ou bien l’usine de recyclage de bouteilles plastiques Plastipak à Beaune.