search

Accueil > Les Classes > Classes à caractère scientifique > 71 - Classe science et patrimoine - Lycée Bonaparte - Autun - (...) > A la découverte de l’histoire d’Autun

A la découverte de l’histoire d’Autun

mardi 2 octobre 2018, par Isabelle Thibaudet

La classe de 2nde sciences et patrimoine du lycée Bonaparte d’Autun s’est rendue sur le site du temple de Janus et du Théâtre d’Autun au quartier de la Genetoye, dans le but de comprendre l’importance du patrimoine local d’Autun durant ces trois derniers siècles.


Nous avons commencé par la visite du temple de Janus, monument important du patrimoine autunois, où nous avons retrouvé Rob Urie qui nous a livré de nombreuses explications. Il fut retenu que le temple de Janus était en réalité un temple gallo-romain (fanum en latin) construit aux alentours du Ier siècle avant J.-C., pendant l’Antiquité, et situé à l’extérieur d’Augustodunum, nom de l’ancienne cité d’Autun construite vers -15 av. J.-C.
Nous nous sommes déplacés ensuite de quelques mètres , afin de rejoindre le théâtre récemment recouvert suites aux dernières fouilles réalisées cette année.
Nous avons appris que la prise de conscience du patrimoine autunois est passée par 4 grandes étapes :
- les années suivant la révolution française : après les destructions des révolutionnaires, les bâtiments anciens commencèrent à éveiller l’intérêt des Autunois. Le temple de Janus fut inscrit sur la première liste du classement des monuments historiques ;
- la création de la Société Éduenne au XIXème siècle, avec ses publications d’ouvrages historiques et archéologiques de l’Autunois ;
- la création du centre archéologique d’Autun qui organise des fouilles préventives lors des travaux et enfin,
- la création des villes d’art et d’histoire, dont Autun fait partie, qui regroupe les communes de France s’engageant dans la valorisation et l’animation de l’architecture et de leur patrimoine local.

Rob Urie a terminé son intervention par un compte-rendu des dernières découvertes suite à la campagne de fouille de cet été.

I.Thibaudet