Accueil  >  En département > Challenge européen Astro Pi

Rubrique La Nièvre

Challenge européen Astro Pi

Le 13 décembre 2016 - Thierry Mourot

Le lycée Raoul Follereau de Nevers a été sélectionné pour participer à ce concours organisé par le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) et l’ESA (Agence Spatiale Européenne). Il va permettre à 20 élèves de seconde ayant choisi l’enseignement d’exploration I.C.N. (Informatique et Création Numérique) et 7 élèves de première (1ES et 1S) à travers l’option facultative I.C.N. de montrer leurs compétences dans le domaine du codage informatique pour réaliser 2 missions, dont l’une d’elle sera peut-être réalisée par l’astronaute français Thomas PESQUET dans la Station Spatiale Internationale ISS.

Matériel mis à disposition :

Le lycée Raoul Follereau a été sélectionné grâce aux deux missions qu’il a proposé pour participer à ce concours (en particulier, la cartographie du champ magnétique) et vient de recevoir deux kits "Astro Pi".

Astro Pi est le nom qu’on a donné aux deux ordinateurs présents dans l’ISS qui sont spécialement adaptés à des usages éducatifs. Basés sur l’ordinateur miniature Raspberry Pi, ils sont équipés d’un dispositif spécial, le Sense HAT.
Le Sense HAT permet de mesurer l’humidité, la température, la pression, les déplacements et même de détecter les radiations, le tout en utilisant uniquement les boutons et la manette, comme pour un jeu vidéo ! Chaque Astro Pi est équipé d’un appareil de capture d’images particulier. Izzy peut "voir" grâce à une caméra infrarouge et Ed grâce à une caméra plus classique.

Mission primaire confiée aux élèves par Thomas PESQUET :

Les élèves vont devoir élaborer un programme informatique en langage Python qui permettra à l’Astro Pi de l’ISS et à ses capteurs de détecter la présence de l’équipage dans le module Columbus.
Vidéo de présentation de Thomas PESQUET.

Mission secondaire :

La mission secondaire consiste à imaginer une expérience scientifique qui requiert la seule utilisation de l’Astro Pi de l’ISS et de ses capteurs, et d’écrire le code informatique pour la mettre en œuvre.

Contraintes et exigences pour ces deux missions :

- Au moins un capteur doit être utilisé pour chaque mission ;
- L’afficheur à LED doit être utilisé ;
- Les données doivent être collectées et stockées avec un horodatage afin de pouvoir les analyser plus tard au sol ;
- Les codes doivent être écrits en langage Python 3.4 ou 2.7 ;
- Le temps total d’exécution des deux missions réunies ne peut pas excéder 3 heures.
- Compte tenu du planning chargé des astronautes, l’Astro Pi de l’ISS sera contrôlé depuis le sol, sans intervention de l’équipage. Pour cette raison, le déroulement de la mission proposée et son code d’exécution ne peuvent pas solliciter les astronautes pour intervenir sur l’Astro Pi en utilisant la manette et les boutons, les caméras de l’Astro Pi ne peuvent pas être utilisées et l’Astro Pi ne peut pas être déplacé ni pivoté de sa position fixe dans le Columbus.

Troisième phase :

Cette troisième phase aura lieu entre le 1er mars et le 15 mai 2017. Un panel d’experts de l’ESA, de la Raspberry Pi Foundation, du CNES et d’autres agences spatiales sélectionneront les codes gagnants dans tous les pays qui auront participé au challenge. Ces codes seront envoyés à l’ISS pour une utilisation sur l’Astro Pi Ed. Le 15 mai 2017, les résultats des expériences seront publiés et l’astronaute Thomas Pesquet les commentera depuis l’espace !

Services en ligne

Restez informé