search

Accueil > En département > La Nièvre > Des robots Ozobot pour simuler le mouvement des planètes...

Des robots Ozobot pour simuler le mouvement des planètes...

jeudi 25 avril 2019, par Thierry Mourot

Depuis leurs premières investigations dans le cadre de la Fête de la Science 2018 pour découvrir le codage informatique à travers l’utilisation de robots Ozobot, 27 élèves de CM1 - CM2 de l’école primaire de Germigny sur Loire et leur professeur des écoles, Madame Delphine Leroux, participent à un projet scientifique ayant pour objectif de simuler les mouvements des planètes du système solaire à l’aide de ces robots.

Ces robots Ozobot ont été prêtés par le Centre de Ressources en Robotique Educative et Professionnelle (CRREP) de l’agglomération de Nevers. Ce travail est effectué en collaboration étroite avec Monsieur Thierry Mourot, professeur de physique-chimie au lycée Raoul Follereau de Nevers et chargé de mission pour la culture scientifique et technologique pour le département de la Nièvre.

Les robots Ozobot sont de petits robots, d’environ trois centimètres de diamètre, qui peuvent être programmés soit en suivant des lignes avec des codes couleurs spécifiques, soit en utilisant une application en ligne. Lors de différentes séances réalisées en classe, les élèves ont pu réaliser différents défis afin de comprendre la signification des codes proposés constitués par une association judicieuse et prédéfinie de différentes couleurs. A la lecture de ces codes, les robots peuvent alors modifier leur vitesse, modifier leur trajectoire (se déplacer à droite, à gauche, tout droit, faire demi-tour…) ou émettre une lumière dont la couleur correspond à la couleur du tracé réalisé avec un feutre.

Lorsque les élèves ont maîtrisé les différents codages et décodages possibles, ils ont alors travaillé sur le système solaire avec ses huit planètes et les différents types de trajectoire, circulaire ou elliptique. Les planètes du système solaire se caractérisent en particulier par leur distance par rapport au Soleil et par leur vitesse de rotation autour du Soleil (appelée vitesse de révolution) : plus les planètes se rapprochent du Soleil et plus leur vitesse de révolution est élevée et inversement, plus elles s’éloignent du Soleil, plus leur vitesse diminue.

Pour retrouver l’ordre des planètes, les élèves utilisent un moyen « mémo-technique » avec la phrase suivante : « Me Voici Tout Mouillé J’ai Sauvé Un Nageur », ce qui correspond à Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.
Les huit trajectoires des planètes ont été tracées sur une grande feuille de papier de plus d’un mètre de côté et utilisant simplement une ficelle et un feutre. Les ellipses ont été suffisamment espacées afin que les trajectoires et donc que les robots Ozobot simulant les planètes puissent évoluer sans se toucher pour simuler les mouvements des planètes.

Ce projet leur a appris à mener un projet sur le long terme, à être patient, à trouver des solutions face aux difficultés rencontrées et surtout comprendre que c’est parfois un travail qui doit être minutieux pour arriver au résultat escompté...

Les élèves ont beaucoup apprécié ce projet innovant, instructif et pluridisciplinaire qui leur permet de s’initier au codage informatique tout en faisant des sciences, ce qui pourrait leur donner d’autres idées pour la prochaine semaine de la Fête de la science qui aura lieu au mois d’octobre prochain.